Réussir son post-confinement : Soignez votre «Inboarding»

Article 2/3 : Lutter contre les troubles du sommeil

Dans ce deuxième article nous allons aborder le sujet des troubles du sommeil en donnant quelques exemples d’erreurs à ne pas commettre et quelques exemples des bonnes pratiques pour lutter contre ces troubles chez vos collaborateurs.

Définition de ces troubles

Les troubles du sommeil peuvent engendrer une perturbation des 2 processus clés du sommeil :

  • Homéostatique : Etat de sommeil
  • Circadien : Etat de veille

Ceux-ci ont pu être perturbés lors du confinement car les stimulus de ces 2 processus sont la lumière du jour, les activités physiques, les repas, les interactions sociales

Ces troubles du sommeil vont entraîner des difficultés à s’endormir, des troubles émotionnels ou encore de la somnolence qui peuvent perdurer post-confinement.

Les erreurs et bonnes pratiques à mettre en place d’un point de vue collectif

Une des erreurs les plus communes d’un point de vue collectif est le « full remote » (le collaborateur ne vient pas, ou rarement, dans les locaux de l’entreprise) lorsque la présence est possible. Si la présence est possible nous recommandons de mixer au maximum le retour physique et le retour mixte (physique et télétravail) de vos collaborateurs. La deuxième erreur est de ne pas activer les caméras lors des visioconférences. Il faut promouvoir l’utilisation de ces caméras car l’homme est un animal social, les interactions sociales vont aider et contribuer à lutter contre ces troubles.

Voici maintenant quelques bons exemples à mettre en place : Instaurer des interactions sociales contrôlées (espaces café/ repas communs), maximiser la luminosité des lieux en installant des postes de travail où le confort est le meilleur, proche des vitres par exemple (quitte à faire un petit déménagement temporaire !), ou encore favoriser l’activité physique (cours de yoga, vélos de fonctions…) sont de petits détails qui participent au bien-être des salariés.

By You X Ventures

Les erreurs et bonnes pratiques à mettre en place d’un point de vue individuel

Une erreur commune d’un point de vue individuel est d’envoyer des mails à toutes heures de la journée. Cette pratique peut perturber de nombreux collaborateurs, d’autant plus qu’aujourd’hui la plupart des adresses mails sont reliés aux smartphones. Recevoir une notification de son entreprise en fin de soirée peut donc être très perturbant. Appeler à l’improviste, surtout en période de confinement peut également s’avérer extrêmement troublant pour vos collaborateurs et cela aura un impact direct sur leur sommeil. Faire des visiothon (marathon de visioconférences), c’est-à-dire faire des visioconférences toute la journée de 9h à 20h entraîne une sur sollicitation numérique et donc une fatigue oculaire. De plus, les visioconférences demandent une concentration beaucoup plus intense que les réunions physiques cela provoque donc beaucoup de fatigue chez vos collaborateurs. Enfin, n’aborder que le boulot, évoquer des sujets centrés sur le travail, a également pour conséquence de perturber et d’intervenir dans les périodes de sommeil créant une sucharge cognitive chez vos collaborateurs. 

Pour lutter contre ces troubles il est important de prévoir des temps dédiés aux visioconférences, de planifier les points téléphoniques ou des plages horaires de contact, de structurer les agendas, et surtout d’inclure tout le monde et ne pas laisser les collaborateurs restés en télétravail à l’écart. Enfin, n’hésitez pas à prévoir des temps de pauses avec vos collaborateurs, comme des cafés ou des déjeuners en tête à tête pour parler d’autre chose que l’unique projet en cours.

En conclusion, pour éviter les troubles du sommeil de vos collaborateurs structurer bien les journées, aménager les espaces de travail, l’équilibre au bureau/à la maison et multiplier les interactions sociales pro et perso ! 

By KOBU Agency


Retrouvez chaque semaine sur Flowbow un article concernant un des trois troubles évoqués dans l’article 1 à retrouver ici. La semaine prochaine pour le dernier article nous aborderons le sujet de l’ennui et comment l’entreprise peut l’éviter pour un « Inboarding » agréable.


BESOIN D’AIDE CONCERNANT VOTRE STRATÉGIE DE RETOUR POST-CONFINEMENT ?

Visitez notre site et suivez-nous sur Linkedin pour ne rater aucun article ! 

N’hésitez pas à vous inscrire à notre Newsletter : l’Astrolabe RH !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *